Publié : 19 juin 2006

Spéciale Constitution des classes (17-06-06)

Ce sont les collègues qui ont les enfants cette année (et pas ceux qui vont les avoir) qui répartissent les enfants dans les différentes classes créées.

Puis vous me les soumettez pour que je les valide et y ajoute les nouvelles inscriptions.

Ensuite il y aura tirage au sort entre les collègues titulaires des classes l’an prochain.

Enfin nous répartirons les redoublants, les collègues restant sur les niveaux pouvant choisir de conserver ou non les élèves qu’ils ont déjà eus (dans la mesure ou c’est possible).


Répartir de façon équilibrée :

  • les filles et les garçons,

  • les origines ethniques (sans appliquer des « quotas », éviter de constituer une classe blanche et une classe noire ou de regrouper tous les turcs d’un même niveau...),

  • les niveaux de compétence (en prêtant attention aux élèves qui ont déjà une année de retard), les PPRE etc...

  • les enfants ayant des difficultés par rapport au travail personnel (autonomie...) (*)

  • les enfants difficiles à gérer (comportement de l’élève lui-même, ou de sa famille vis-à-vis de l’école)

  • les enfants habitant dans les tours de la Place Descartes (en particulier la n°1)

Séparer :

  • les frères et soeurs (pour les jumeaux, se concerter avec les familles...),

  • certains « couples d’enfer »

Pour les groupes des cours à double niveau, appliquer les mêmes règles mais évitez d’y mettre des enfants non autonomes...(*)

(*) ne pas être trop exigeant sur la notion d’autonomie, surtout chez les plus petits, les enfants d’ici ne l’étant guère en général. Je veux juste souligner que cela fait partie des critères à prendre en compte dans la répartition entre les classes, et particulièrement pour les cours à double niveau...

Evitez également de les constituer avec des enfants issus de cours à double niveau, surtout si c’était le même (un CE1 de CE1/CE2 devenant un CE2 de ...CE1/CE2 : impression pour les familles que l’enfant redouble...).