Vous êtes ici : Accueil > Espace Enseignants > 03 - Ressources pédagogiques > 3.00 - Programmes et textes officiels > Le socle commun de connaissances et de compétences > Apprentissage de la lecture : modifications des programmes de (...)
Publié : 30 août 2006

Apprentissage de la lecture : modifications des programmes de 2002

texte paru au B.O.E.N. N°13 du 31 Mars 2006

Programmes d’enseignement de l’école primaire
NOR : MENE0600958A
RLR : 514-4
ARRÊTÉ DU 24-3-2006 JO DU 30-3-2006
MEN
DESCO A1


Vu code de l’éducation, not. art. L. 311-2 ; D. n° 90-179 du 23-2-1990 ; D. n°90-788 du 6-9-1990 mod. par D. n° 91-383 du 24-4-1991 et D. n° 2005-1014 du 24-8-2005 ; A. du 25-1-2002 ; avis du CSE du 22-3-2006

Article 1 - Le III, intitulé “cycle des apprentissages fondamentaux - cycle 2”, de l’annexe de l’arrêté susvisé du 25 janvier 2002, partie “maîtrise du langage et de la langue française”, est modifié comme suit :
- Au troisième alinéa du 2 “Lecture”, la phrase : “La plupart des “méthodes” de lecture proposent aujourd’hui des programmes de travail équilibrés.” est
supprimée.
- Au 2.4 “Apprendre à identifier les mots par la voie indirecte (déchiffrer)”, la phrase : “La plupart des méthodes proposent deux types d’abord complémentaires ; analyse de mots entiers en unités plus petites référées à des connaissances déjà acquises ; synthèse, à partir de leurs constituants, de syllabes ou de mots réels ou inventés.” est remplacée par la phrase suivante :
“Pour ce faire, on utilise deux types d’approches complémentaires : analyse de mots entiers en unités plus petites référées à des connaissances déjà acquises, synthèse à partir de leur constituants, de syllabes ou de mots réels ou inventés.”
- Au 2.4 “Apprendre à identifier les mots par la voie indirecte (déchiffrer)”, le paragraphe “Programmation des activités” est
supprimé.
- Il est inséré, à la fin du 2 “Lecture”, un paragraphe 2.7 intitulé “Programmation des activités” ainsi rédigé :
“2.7 Programmation des activités
L’apprentissage de la lecture passe par le décodage et l’identification des mots et par l’acquisition progressive des démarches, des compétences et connaissances nécessaires à la compréhension.
Au début du cours préparatoire, prenant appui sur le travail engagé à l’école maternelle sur les sonorités de la langue et qui doit être poursuivi aussi longtemps que nécessaire, un entraînement systématique à la relation entre graphèmes et phonèmes doit être assuré afin de permettre à l’élève de déchiffrer, de relier le mot écrit à son image auditive et à sa signification possible. Il est indispensable de développer le plus vite possible l’automatisation de la reconnaissance de l’image orthographique des mots. Cet apprentissage exige de conjuguer lecture et écriture.
Savoir reconnaître des mots ne suffit pas pour lire une phrase ou un texte. Les élèves doivent apprendre à traiter l’organisation d’une phrase ou d’un texte écrit. Ils doivent aussi acquérir le lexique et les connaissances nécessaires pour comprendre le propos des textes qu’ils sont invités à lire.
Le cours préparatoire est le temps essentiel de cet apprentissage. Celui-ci doit être poursuivi au CE1 pour consolider la maîtrise du code, développer l’automatisation de la reconnaissance des mots et entraîner à la lecture de textes plus longs, plus variés, comportant des phrases syntaxiquement plus complexes. La lecture doit être prolongée et affermie par un travail régulier de production d’écrits.”
Article 2 - Le directeur de l’enseignement scolaire est chargé de l’exécution du présent arrêté qui s’appliquera à compter de la rentrée 2006 et sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 24 mars 2006

Le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche
Gilles de ROBIEN