Vous êtes ici : Accueil > Espace Parents (Infos Pratiques) > Problèmes de santé, médicaments...
Publié : 4 mars 2006

Problèmes de santé, médicaments...

  • Si votre enfant est malade....

Le plus souvent, il s’agit d’une petite infection ORL ou intestinale...vous le soignez à la maison, et il revient rapidement guéri à l’école avec un mot d’absence...

Pour un certain nombre de maladies contagieuses comme la grippe ou les maladies infantiles (voir tableau ci-dessous), vous devez en informer immédiatement l’école, produire un certificat médical et respecter les délais d’éviction scolaire de votre enfant.


  • Si votre enfant peut venir à l’école, mais est sous traitement....

Voyez avec votre médecin pour que sa prescription évite les heures où votre enfant est en classe.

Dans les cas exceptionnels où ce n’est pas possible, l’enseignant pourra donner le traitement à l’enfant au vu de l’ordonnance et d’une autorisation parentale écrite. Le traitement sera confié à l’enseignant qui le tiendra hors la portée des élèves. Le nom de l’enfant devra figurer sur les boîtes. En aucun cas un enfant ne doit détenir des médicaments sur lui.

  •  Si votre enfant est atteint d’une maladie chronique ou d’un handicap nécessitant des soins réguliers ou des interventions d’urgence...

Vous devez en informer l’école dès son inscription, ou dès que l’affection se déclare.

Chaque année un Projet d’Accueil Individualisé (P.A.I.) sera établi entre le médecin et l’infirmière scolaires, les médecins traitants, la famille et l’école (enseignant et directeur) qui permettra d’organiser le rôle de chacun.


  • Si votre enfant est malade à l’école....

Mal de tête, mal de ventre, fièvre légère..ce n’est pas grave mais votre enfant souffre, il n’est pas bien...et l’école ne peut pas le soulager.

En l’absence de médecin et d’infirmière, sans ordonnance ou sans projet d’accueil individualisé (P.A.I) seuls peuvent être utilisés les produits prévus pour les soins externes des « petits bobos »...

L’école vous appellera donc pour que vous veniez chercher votre enfant.

Si les symptômes sont plus inquiétants, l’école fera appel au SAMU (15).


Dans les 2 cas, l’école doit posséder une fiche de renseignements à jour, pour vous joindre.


Pour la suite, reportez vous à l’article « En cas d’accident... » des INFORMATIONS PRATIQUES.


MALADIE

DUREE D’EVICTION

EVICTIONS FRERES ET SOEURS

MESURES A PRENDRE EN INTERNAT

COQUELUCHE

30 jours à compter des premières quintes

Pas d’éviction

Pas d’éviction

MENINGITE CEREBRO-SPINALE

Eviction jusqu’à guérison clinique

Pas d’éviction. Prophylaxie médicamenteuse des sujets au contact. Si méningite du groupe A ou C vaccination des sujets ayant des contacts fréquents.

Prophylaxie médicamenteuse des sujets au contact. Si méningite du groupe A ou C vaccination des sujets ayant des contacts fréquents.

MENINGITE VIRALE

Eviction jusqu’à guérison clinique

Pas d’éviction

Pas d’éviction

ROUGEOLE OREILLONS

Eviction jusqu’à guérison clinique

Pas d’éviction

Vaccination recommandée chez les personnes non vaccinées n’ayant pas eu antérieurement la maladie

SCARLATINE

Eviction jusqu’à présentation d’un certificat médical attestant du traitement

Pas d’éviction

Pas d’éviction Renforcement des règles d’hygiène individuelle et collective.

FIEVRES TYPHOIDES ET PARA-TYPHOIDES

Eviction jusqu’à guérison clinique

Pas d’éviction

Sujets contact : pas d’éviction Renforcement des règles d’hygiène individuelle et collective.

GRIPPE, VARICELLE GALE, IMPETIGO, PYODERMITES HEPATITE VIRALE A

Eviction jusqu’à guérison clinique

Pas d’éviction

Renforcement des mesures d’hygiène individuelle et collective

INFECTION PAR LE VIH (VIRUS DU SIDA) OU LE VIRUS HEPATITE B

Pas d’éviction

Pas d’éviction

Pas d’éviction

PEDICULOSE (POUX)

Pas d’éviction

Pas d’éviction

Pas d’éviction

TEIGNE

Eviction jusqu’à présentation d’un certificat attestant qu’un examen microscopique a montré la disparition de l’agent pathogène

Dépistage systématique

 

TUBERCULOSE

Eviction jusqu’à présentation d’un certificat attestant la non contagiosité

Pas déviction

Dépistage chez les enfants de la classe et les membres du personnel ayant eu un contact avec le malade

RUBEOLE

Eviction jusqu’à guérison clinique

Pas d’éviction

La vaccination est recommandée chez lespersonnes non vaccinées et n’ayant pas eu antérieurement la maladie.Femmes : Dès qu’un cas de rubéole se déclare, les femmes en age de procréer doivent être informées. En ce qui concerne les femmes enceintes, une autorisation peut être accordée sur présentation d’un test sérologique négatif.